Visite guidée de la Maison Européenne de la Photographie le 15 janvier 2023


Pour la première sortie de l’année du nouveau BdA, nous sommes allé.e.s visiter la Maison Européenne de la Photographie, un ancien hôtel particulier dédié à la photographie contemporaine au coeur de l’emblématique quartier du Marais.

Il s’agissait du dernier jour de l’exposition « Boris Mikhaïlov, Journal Ukrainien », rétrospective de l’oeuvre prolifique de cet artiste contemporain, photographe inspiré notamment par les changements historiques que connait son pays.

Sous l’oeil de son appareil photo, l’Ukraine est, à ses débuts, une nation écrasée par le joug soviétique et devient peu à peu un pays occidentalisé très vite confronté à la guerre et à la misère.

Photo extraite de sa série Dance.

Nous avons eu la chance de profiter des commentaires éclairants d’une conférencière dédiée et aussi intéressante qu’intéressée, qui a pu répondre à toutes les questions des normalien.ne.s féru.e.s d’histoire de l’art ou simplement curieux.se.s

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MEPretouchee-1024x768.jpg.

Photographie sociale, photographie expérimentale, écriture, Boris Mikhaïlov ne se limite pas au seul medium photographique et l’exposition était riche en projets différents.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MEP2retouchee-768x1024.jpg.
Photo extraite de sa série Red.

Il capture des scènes de rue, des moments ordinaires et insignifiants, pour tenter par exemple de déconstruire le mythe du « héros soviétique ». Ses sujets sont bien plutôt des « anti-héros » – qu’il s’agisse des corps mutilés de sa série Case History, des faux bourgeois de Crimean Snobism ou encore des femmes qui s’étreignent dans un parc public de sa série Dance.

La Pieta revisitée par l’artiste dans Case History
Crimean Snobism, amusant jeu de rôles de Mikha¨ïlov et sa femme pendant des vacances en Crimée

Il joue avec son matériel et crée de nouvelles façons de faire de la photographie, comme par exemple dans sa série Yesterday’s Sandwich, dans laquelle il superpose deux diapositives.

Yesterday’s Sandwich, visionnée sur fond de Pink Floyd…

Finalement, ce fut un dimanche après-midi bien rempli pour une quinzaine d’entre nous qui avons découvert ou re-découvert ce lieu original, dans lequel se tiendra bientôt une exposition qui promet d’être tout aussi passionnante sur Zanele Muholi, chaudement recommandée par notre guide… Avis aux amateur.trice.s !!

Et pour aller + loin à propos de Boris Mikhaïlov, votre BdA vous recommande :

https://www.fisheyemagazine.fr/decouvertes/actu/boris-mikhailov-a-la-mep-journal-dun-eternel-irreverencieux/

https://phototrend.fr/2022/10/boris-mikhailov-journal-ukrainien-mep/

… à bientôt !