Miss Peregrine et les Enfants Particuliers


Jacob, 16 ans, a été bercé par les histoires que lui racontait son grand-père, Abraham Portman. Quand son aïeul meurt devant ses yeux dans des circonstances mystérieuses, l’adolescent se rend sur l’île au large du pays de Galles sur laquelle Abraham a passé son enfance. Dans un orphelinat, dirigé par Peregrine Faucon, Jacob fait la connaissance d’Emma, qui est capable de voler. Comme elle, les enfants de la maison disposent de pouvoirs qui font peur aux humains. Miss Peregrine utilise une montre spatio-temporelle pour protéger l’école des bombes nazies. Mais des monstres, avides de récupérer les dons des enfants, viennent les menacer.

Adapté du roman de Ransom Riggs sorti en 2011, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers est le 18e long-métrage de Tim Burton. Le cinéaste retrouve l’actrice Eva Green, quatre ans après Dark Shadows.  Après avoir délaissé le fantastique avec Big Eyes, Tim Burton revient à ses premières amours en s’attaquant à une histoire qui lui correspond et où les personnages hauts en couleur sont dignes de ses plus belles productions.

Tim Burton retrouve inspiration et poésie avec ce film destiné au même public (large) que la saga Harry Potter. Plusieurs scènes rappèlent diverses références cinématographiques, d’Avatar à Harry Potter, en passant par Titanic, Mary Poppins et même Peter Pan. A travers le combat sans merci entre des monstres gentils et des créatures maléfiques, sur une île sauvage, dans un jardin en friche, ou autour d’un manège, il rend, de plus, un bel hommage à Ray Harryhausen, grand maître des effets spéciaux à l’ancienne. Tim Burton retrouve le chemin de l’enfance de l’art. D’ailleurs, l’enfant dont le super pouvoir est le fait de projeter ses rêves sur un écran de cinéma ne serait-il pas le reflet du réalisateur dans le film ?

Date de sortie : 05/10/2016

Réalisateur : Tim Burton

En 3D

9fc8691b87b212204aed6de8ae4d474c